Jump to content

Equipe réserve et Academie


Marvin
 Share

Recommended Posts

Article intéressant de So Foot concernant un ancien gros potentiel de notre club, Morrisson, qui a signé à la Lazio :

Ravel Morrison, maintenant ou jamais

Il est encore jeune, mais pour lui, le temps presse déjà. Considéré meilleur que Pogba ou que Januzaj dans les catégories de jeunes, Ravel Morrison n'a toujours pas réussi à confirmer au plus haut niveau. La faute à une vie extra-sportive plutôt agitée. À la Lazio de le remettre sur les bons rails.

 

En feuilletant, page par page, le livre de sa longue et fructueuse carrière, Sir Alex Ferguson peut savourer les kilos de trophées acquis à la tête de Manchester United. Mais toute carrière, aussi réussie soit-elle, draine toujours son petit lot de regrets. Pour Ferguson, cela peut être un transfert manqué d'un cheveu, comme ceux d'Alan Shearer, ou même de Ronaldinho, mais aussi un jeune ultra-prometteur que l'on n'a pas réussi, pour des raisons aussi diverses que variées, à amener sur le toit du monde. Dans cette seconde catégorie, certains, comme Diego Forlán, Gerard Piqué, ou dernièrement Paul Pogba, auront réussi à éclore sous d'autres cieux, à s'épanouir en d'autres terres. L'exil pour briller. Une solution qu'avait envisagé, quasi à contrecœur, le manager écossais pour l'une de ses plus belles pépites : le bien-nommé Ravel Morrison.

Ben Arfa 2.0


Un exil forcé dont Sam Allardyce se rappelle très bien, puisque c'est lui qui accueille le jeune homme à West Ham, en janvier 2012 : « Il a laissé partir Ravel pour son bien. Il m'a dit : "Prends-le et essaie de tirer le maximum de lui parce que tu aura alors un joueur exceptionnel." » Enthousiaste, Ferguson ne voit pas son poulain éclore à Manchester, où les fréquentations du jeune homme posent problème, à en croire Allardyce, dans les colonnes du Telegraph : « Il m'a dit : "C'est un footballeur brillant. Des qualités incroyables, de classe mondiale. Il a besoin de s'éloigner de Manchester et de commencer une nouvelle vie." » Il faut dire qu'à l'époque, peu de garçons ont autant impressionné les formateurs dans la pépinière des Red Devils. À titre de comparaison, Paul Pogba, son compagnon de promo, est alors vu comme un milieu complet destiné à faire une belle carrière, mais celui dont le destin est de côtoyer les étoiles est bien Morrison. Une sorte de remake du duo Benzema-Ben Arfa à la sauce mancunienne.

Sept dents en moins


Ainsi, même les joueurs de l'équipe première ne tarissent pas d'éloges sur le prodige. « Je paierai pour le voir s'entraîner. Dès le premier jour où nous l'avons vu, Ferguson m'a dit : "Regarde bien ce garçon" », se rappelle de son côté Rio Ferdinand au micro de BT Sport. « Il ridiculisait tout le monde sur le terrain alors qu'il n'avait que 14 ans. Le manager disait que c'était le meilleur joueur de cet âge qu'il ait jamais vu. » Seulement voilà, comme pour beaucoup d'autres jeunes prodiges, la marche vers le professionnalisme est peut-être la plus difficile à franchir. En dehors des terrains, Morrison accumule les casseroles. Après une sombre affaire de subornation de témoin en 2011, Ravel se distingue en publiant une menace à caractère homophobe sur Twitter l'année suivante avant d'être accusé, en 2014, d'agression sur une ex-petite amie, pour être finalement blanchi en janvier 2015. À cela, il faut ajouter une hygiène de vie peu conforme avec la profession, et un épisode peu glorieux ou le jeune homme, en stage de pré-saison avec les Hammers, doit se faire retirer sept dents, tellement l'infection dont il souffre est douloureuse.

Voir Rome et revivre


En club, Morrison enchaîne les prêts, et hormis un passage concluant à QPR en 2013-2014, où il marque six buts en quinze rencontres, ne parvient jamais à s'imposer sur la durée dans une équipe type. Mais voilà, il ne faut pas oublier que le garçon n'a que 22 ans, et qu'un tel talent ne court pas les rues. En janvier dernier, c'est donc la Lazio qui flaire le bon coup, en lui faisant signer un pré-contrat, valable à partir de cet été. Et si dernièrement, des rumeurs ont fait état d'une difficulté d'adaptation à l'Italie, et de la volonté de Morrison de trouver une porte de sortie en Angleterre, celui-ci a rapidement démenti l'information sur les réseaux sociaux. Pour le club italien, il s'agit ni plus ni moins d'un gros pari, aussi risqué soit-il. Mais la dernière fois que la Lazio avait misé sur un milieu anglais complètement barré avec de l'or dans les pieds, il s'appelait Paul Gascoigne. Et avait conquis la Curva Nord, au grand regret de Ferguson. Souhaitons à Morrison de donner les mêmes maux de tête à son ancien mentor.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

U21 contre Salford (amical) : J.Pereira, Varela, Love, Borthwick-Jackson, El Fitouri, Pearson, Rothwell, Fosu-Mensah, Fletcher, Harrop, Weir.

Banc : O'Hara, Redmond, Mitchell, Reid, Riley.

Voilà, comme prévu, Fosu-Mensah est là.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Nul 3-3. Après Fletcher, ce sont Weir et Harrop qui ont marqué. Salford était mené 3-0 après 60 minutes...

J.Pereira; Love, Fosu-Mensah, Borthwick-Jackson, Varela; El Fitouri, Pearson, Rothwell (Reid 72), Harrop (Redmond 60), Weir; Fletcher.

Fosu-Mensah a été impressionnant visiblement. Varela a joué arrière-gauche.

Prochain match : samedi contre Rochdale à 16h en demi de Lancashire Senior Cup.

Link to comment
Share on other sites

Malheureusement, vu le monde qu'il y a au milieu, je pense que même s'il est très bon, il n'a qu'une minuscule chance de faire son trou en A. A moins qu'il refasse un superbe prêt, ce qu'il va faire, et que Van Gaal le prenne en compte.

Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs Pearson si il fait un bon prêt et reste patient, il pourrait remplacer quantitativement Carrick au milieu. Je ne sais pas combien d'années il reste aux deux mais il y aurait-il moyen qu'il le remplace petit à petit ? Ca serait vraiment dommage de le laisser partir. Surtout que Carrick aura 34 ans dans 12 jours et qu'il se blesse denouveau pas mal.

Link to comment
Share on other sites

Ouais mais avec la présence maintenant dans notre milieu de Schweinsteiger, Herrera et Schneiderlin, on aurait pas forcément besoin d'un Carrick mais plus d'un joueur au profil qui ressemble à celui de Pearson, tu penses pas ? Dans un futur proche. Pearson ferait largement l'affaire que de claquer des millions pour un autre milieu qui apporterait pas forcément plus.

Edited by Beck's2740
Link to comment
Share on other sites

Ah je pensais que tu me demandais si Pearson avait les caractéristiques de Carrick. Mais oui, totalement d'accord. Quand tu vois qu'il a été homme du match pour sa première rencontre avec Barnsey en D3, tu te dis, même sans l'avoir vu avec les U21, qu'il a quelque chose. Avec lui, les U21 dominent. Sans lui, ça patauge, la liaison entre les lignes est moins fluide, les joueurs se font bouffer physiquement.

Link to comment
Share on other sites

Faut arrêter de prêter nos jeunes dans des divisions anglaises à deux balles, qu'on les prêtent en Ligue 1 où ils s'étofferont plus, le seul risque étant qu'ils ont une chance de ne pas jouer (et encore s'ils sont talentueux ils jouent). 

J'ai l'impression qu'on essaye pas de chercher une meilleure destination pour les prêts et c'est bien dommage. 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ce ne sont pas des divisions à deux balles. Cela dépend des clubs. En jouant en D3, ils ont un défi physique qui leur permet de s'étoffer physiquement. Au niveau tactique, je pense que Swindon Town ou Sheffield United n'a pas grand chose à envier à des clubs comme le Lille de Girard ou Rennes. Et en D3, t'as plus de chances d'avoir un objectif : les deux premiers sont promus directement, les quatre suivants ont des play-offs et les quatre derniers sont relégués.

Link to comment
Share on other sites

Non mais je m'emporte mais pour moi je préfère les voir briller dans la D1 française que dans la D3 anglaise, justement j'aimerai bien qu'on voit le niveau. 

Même si je dénigre le championnat français, c'est un championnat qui a toujours permis aux jeunes de briller et d'arriver au plus haut niveau (la preuve avec les Hazard, Verrati etc). 

Edited by Roo-10
Link to comment
Share on other sites

Oui enfin des jeunes sont allés en prêt dans les petites divisions anglaises et ont réussi leur carrière. ^^

T'inquiète, les matches de D3 sont diffusés, je te donnerai les liens pour voir à l'œuvre nos jeunes pousses.

Link to comment
Share on other sites

Oui enfin des jeunes sont allés en prêt dans les petites divisions anglaises et ont réussi leur carrière. ^^

T'inquiète, les matches de D3 sont diffusés, je te donnerai les liens pour voir à l'œuvre nos jeunes pousses.

Ok ;) 

 

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec Roo et j'avais fait la même remarque il y'a quelques semaines.

D'accord, ils s'aguerrissent physiquement tout au long de leur prêt, mais je pense qu'un suffit. On prête mal nos joueurs comparés aux autres gros d'Angleterre. Quand je vois des jeunes de Chelsea partirent à Elche, Monaco, Vitesse (bon là c'est différent) ou ceux de City à Lille ou Celtic, je m'interroge sur notre manière de vouloir faire quelque chose de nos jeunes. Même pour leur carrière future, c'est plus intéressant pour eux de faire leurs armes dans des championnats comme la L1. Là aussi tu peux t'aguerrir physiquement et obtenir du temps de jeu contre des bonnes équipes. Pareil pour la Liga.

Pearson, au vue de comment tu le décris Glory, il peut faire beaucoup mieux qu'une division 3 je pense. Ou alors c'est que le niveau de notre académie est très faible.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
  • Upcoming Events

    No upcoming events found
×
×
  • Create New...